Site de rencontre : Une nouvelle tendance

2017/12/13

L’époque où l’on trouvait l’âme sœur à l’école, au travail ou grâce à des amis serait-elle sur le point d’être révolue ? Désormais, la tendance est au site de rencontre. Selon une étude, de plus en plus de couples se forment désormais grâce à ce type de plateforme. La drague 2.0 s’impose comme une façon très tendance de tomber amoureux. On est bien loin de ces temps, où l’on se méfiait des rencontres en ligne. Les mentalités évoluent et il est plus que normal de trouver l’homme ou la femme de sa vie sur Internet. Il n’est plus honteux, vis-à-vis de ses proches d’avouer qu’on s’est rencontré sur un site, notamment si celui-ci est en vogue.

 

Les Américains aux premières loges

 

Une étude menée par The Knot, un site de mariage a permis de voir plus clair dans les couples formés sur un site de rencontre. Près de 14 000 Américains ont été interrogés. Ce sont notamment des personnes mariées ou sur le point de l’être.17 % d’entre eux ont avoué avoir trouvé l’élu de leur cœur grâce à Internet. Ce taux est le même que celui des rencontres arrangées ou grâce à des amis. Celui des rencontres au travail ou à la fac est néanmoins très loin derrière. Les spécialistes ont alors conclus que les Américains figurent parmi les fervents adeptes de la rencontre en ligne. Avant de s’y adonner, ils cherchent néanmoins à en déjoué les pièges. De plus en plus d’entre eux se laissent d’ailleurs tenter par l’aventure. Ils sont convaincus que le tout est de réussir son premier rendez-vous. Une fois ce cap franchi, tout se passe comme sur des roulettes.

 

Diminution du taux de divorce

 

Les Américains sont certainement les premiers à adhérer à la thèse qu’une rencontre formée sur un site de rencontre a moins de risque d’aboutir à un divorce. Quoi qu’il en soit, la sociologue Nathalie Nadaud-Albertini est la première à la défendre. Elle se réfère notamment l’absence de liens préalables pour expliquer la solidité d’une telle rencontre. En effet, se rencontrer en ligne revêt une dimension individualiste, puisque l’utilisateur s’inscrit souvent de son propre chef. Autrement dit, il est à l’abri de l’interférence de ses proches, qu’il s’agisse de ses amis ou les membres de sa famille. D’autant que durant les premiers jours de l’union, elle est encore très vulnérable. Et les deux tourtereaux sont encore sujets aux doutes. Le moindre avis défavorable formulé par un des proches risque alors de nourrir ce doute. Il suffit alors pour les deux amoureux de trouver le bon moment pour faire les présentations. Une fois que l’union a acquis les bonnes bases, rien ne pourra plus la déstabiliser.

Pas de commentaire

Les commentaires sont fermés.