Les maladies de peau d’un cheval

2017/12/18

Les chevaux sont des animaux intéressants mais aussi complexes car il faut en prendre soin régulièrement. Ils peuvent être atteints de diverses maladies de la peau que nous allons présenter dans cette rubrique.

Les différents problèmes de peau d’un cheval

Comme nous les humains, les chevaux peuvent aussi avoir des maladies de peau. On peut citer entre autres la teigne qui est une mycose courante due au contact du champignon ou de ses spores par le matériel de pansage et des pièces de harnachement et de couvertures. Le fait de se servir du même matériel pour plusieurs chevaux peut diffuser la maladie. Il faut faire attention avec cette maladie parce qu’elle est contagieuse pour le cheval et pour l’homme. Les symptômes se montrent par la présence de dépilations rondes groupées ou réparties sur la robe, de squames, de croûtes et de poils qui tombent facilement, laissant la peau dénudée. Puis, on a les dermatites qui sont des maladies allergiques. C’est une pathologie semblable à la teigne et à la dermatophytose. Elles se montrent par une chute de poils, une rougeur et des démangeaisons.

En outre, parmi les maladies du cheval concerne aussi le syndrome de Cushing qui est une maladie du vieillissement. Celui-ci est dû par des problèmes d’hormones de l’hypophyse au niveau du cerveau de l’animal. Cette maladie peut affecter jusqu’à 14% de la population des chevaux de plus de 15 ans. Elle se montre par des poils longs, par une atrophie musculaire, par une fourbure chronique et par une transpiration excessive. Enfin, un cheval peut aussi être atteint d’une gourme ou angine du cheval qui est une infection très contagieuse causée par une bactérie. Elle est caractérisée par une forte inflammation des muqueuses de la tête et de la gorge. Cette pathologie frappe principalement les chevaux de moins de 5 ans.

Préventions et traitement des maladies de peau d’un cheval

Pour éviter ces maladies de peau de votre cheval, il est nécessaire de les prévenir en nettoyant régulièrement l’écurie et en désinfectant tous les composants de harnachement ainsi que les outils de pansage. Il faudrait également enlever les croûtes. Et lorsque l’animal est malade, il vaut mieux tout de suite appeler un vétérinaire. En cas de teigne par exemple, ce spécialiste peut prescrire un traitement qui consiste à appliquer une lotion antifongique vétérinaire, qui tue les champignons, mais pas les spores. Après quelques jours, les spores se transforment en champignons. Il faut alors répéter l’application. Dans les cas graves, un traitement par voie orale peut être mis en place. Il est nécessaire aussi de laver la peau de l’animal avec un shampoing spécial puis bien séché.

En outre, il est préférable aussi de confiner les chevaux dans des boxes fermés au crépuscule et aux premières heures de la journée avec une ventilation active dans les bâtiments ouverts et une couverture avec capuche pour le pré afin d’éviter les problèmes de peau du cheval. Sans oublier de limiter les stagnations d’humidité comme le drainage les prairies, les bassins qui ne fuient pas, enlever les récipients abandonnés notamment pneu, bassine, les flac d’eau,…

Pas de commentaire

Les commentaires sont fermés.