Immobilier au Pays basque : les points à considérer pour devenir propriétaire

2018/02/02

Qui ne rêve pas de devenir propriétaire d’une maison ou d’un appartement dans un cadre exceptionnel ? Le Pays basque, grâce à sa douceur de vivre, ses paysages contrastés, son climat et la richesse de sa culture, ne manque pas de séduire les investisseurs en pierre. Pour vous qui êtes pressé d’acheter ou de louer dans ce territoire, sachez qu’il est important de prendre le temps de se préparer afin de mener à bien le projet et d’éviter ainsi les mauvaises surprises.

Définir les spécificités de son projet

Vous voulez investir dans l’immobilier Pays basque ? C’est un excellent choix, car c’est une région où il fait bon vivre. Seulement, pour réaliser votre projet dans les meilleures conditions, vous devrez tenir compte de certains paramètres.

Il est essentiel de faire le point sur sa situation personnelle, professionnelle et familiale avant d’investir dans la pierre. Cela est surtout valable s’il s’agit d’une acquisition de résidence principale. En effet, les motivations d’agrandir ou de fonder une famille ont beaucoup d’influence sur un projet d’achat immobilier. Le futur propriétaire doit, entre autres, prévoir une chambre pour la venue de son futur bébé pour ne plus songer à un déménagement.Il devra également tenir compte de ses perspectives professionnelles, notamment, les possibilités de mutationet les déplacements fréquents, et se poser la question s’il peut ou non supporter un premier achat pour ensuite effectuer une revente occasionnée par une mutation par exemple. En somme, c’est en évaluant ces critères que vous saurez si l’achat est vraiment pertinent.

Qu’en est-il de vos moyens financiers ?

Investir dans l’immobilier Pays basque nécessite une réflexion en amont, surtout en matière de budget. Dans ce type de projet, la demande de prêt s’impose, que ce soit à la banque ou chez un courtier en crédit immobilier.

Avant de solliciter tel ou tel établissement pour financer votre projet immobilier Pays basque, il est important que vous clarifiiez votre situation pécuniaire. Pour vous y prendre, commencez par définir votre capacité d’emprunt, votre reste à vivre, l’état de vos comptes ainsi que votre apport personnel. Cette démarche vous permettra d’avoir un certain ordre d’idée de votre pouvoir d’achat. Autrement dit, cette étude vous offre la possibilité de connaître si l’achat est envisageable. En outre, il convient de préciser que le coût d’une acquisition d’un logement ne se limite pas qu’à son prix de vente. Effectivement, il se peut que vous sollicitiez une banque autre que la vôtre pour demander votre futur prêt.

Cependant, cela peut impliquer, entre autres, une souscription de nouveaux comptes ou d’un produit d’épargne, sans oublier les éventuels frais occasionnés par les transferts de livrets ou autres produits déjà existants. Mis à part cela, il y a les honoraires du notaire et les frais d’agence pouvant dépasser 10 % de la valeur du logement à acheter. Aussi, il ne faut pas omettre d’inclure dans votre calcul les frais relatifs au déménagement.

Pas de commentaire

Les commentaires sont fermés.