Transport de marchandise sur route : le contrat électronique

2018/02/14

S’il existe plusieurs formats de lettre de voiture en version papier, la version électronique ou LVE est aussi valable. Ce type de contrat présente plusieurs avantages dont le plus palpable est  l’économie de temps, d’argent et le respect de l’environnement.

L’e-contrat de transport, contrat du futur

Les législateurs, les transporteurs et le public en général sont tous d’accord sur la nécessité de dématérialiser de plus en plus les documents. Cela va dans le sens de respect de l’environnement et donc d’utiliser de moins en moins le papier. D’ailleurs, dans le même ordre d’idée, cela évite de nombreux autres déplacements aussi pollueurs au fur et à mesure de leur nombre. En plus, un contrat en version papier présente un aléa de lisibilité dans le temps, de perte à part un coût d’impression pouvant être très conséquent. Et la version électronique s’inscrit dans l’impératif changement de la gestion des documents de transport. Comme le TMS et tous les GED, la lettre de voiture électronique répond aux nécessités technologiques sans contraintes et sans surcoût. Ce contrat est donc le contrat du futur.

L-e-contrat de transport, économie réelle

L’utilisation de la lettre de voiture en version électronique constitue un gain dans le coût de gestion. Avec ce nouvel support, ne nécessitant plus de gestion de document-papier, le coût revient trois fois moins cher. Cela permet à l’entreprise utilisateur d’entrer plus dans la compétitivité.  En effet, même les ressources humaines destinées à réaliser les tris, les recherches et l’archivage des documents peuvent orienter leurs travaux dans d’autres tâches pour assurer une meilleure productivité. Et i n’y pas non plus de frais de poste, ni de mise sous pli. Et généralement la lettre de voiture électronique est plus facile à conserver. Il est possible de le conserver en version PDF dans le mail de l’expéditeur. En plus, le système permet une facturation plus rapide. Le gain de trésorerie obtenue avec son utilisation va dans les 30%. Avec ces gains, l’entreprise peut axer plus dans l’amélioration de ses services et dans la concurrence. A part ce gain, il évite à l’entreprise de perdre de l’argent. Selon les données, faute de pouvoir accéder à ces documents de transports, un expéditeur peut perdre jusqu’à 30 000 voire 40 000 euros sur un mois. Pourtant, avec ce système de contrat électronique, la recherche du document se fait en un seul clic. Voir sur Chronotruck pour en savoir plus.

L-e-contrat de transport, document fonctionnel

Le contrat de transport électronique ou lettre de voiture électrique avantage aussi l’expéditeur de marchandises. Il peut en effet, suivre en temps réel l’opération de transport. En effet, avec un ordinateur, un Smartphone ou une tablette, tous les intervenants dans le transport de marchandise sont liées, à distance.  Chacun est ainsi en mesure de connaitre l’avancement de chargement, de transport et de déchargement par SMS, fax ou email. Une fois la lettre de voiture envoyée, le service de manutention et de chargement s’active et le service de déchargement se prépare déjà en fonction des éléments clés du contrat.

 

 

 

Pas de commentaire

Les commentaires sont fermés.