Le problème de surchauffe du moteur

2018/05/18

Pour le fonctionnement d’un moteur thermique, un phénomène de combustion se produit pour permettre l’alimentation en chaleur de celui-ci. Mais une grande partie de cette chaleur est gaspillée et doit être évacuée. Si elle stagne excessivement dans le système et se mêle à la friction des composants du moteur, ce dernier risque de s’user plus rapidement. C’est pourquoi les constructeurs ont élaboré un dispositif de refroidissement. Le liquide qui circule dans le bloc moteur englobe toutes les chambres à combustion pour absorber la chaleur et l’évacuer dans le radiateur, lequel chasse les températures hautes par le biais de ses ailettes et renvoie l’eau rafraîchie vers le moteur.

On parle alors de surchauffe du moteur quand il y a une panne au niveau du circuit et l’eau qui circule dans le bloc commence à bouillir. Plusieurs symptômes permettent de constater ce type de panne. Parmi les alertes visuelles, votre tableau de bord va s’illuminer de mille feux. L’indicateur du liquide de refroidissement va passer à l’orange, puis le voyant moteur clignotera. L’aiguille de température bouge sans cesse. Par ailleurs, vous ressentez différemment tout au long de la conduite. Votre allure semble diminuer jusqu’à l’arrêt du véhicule. Quand on ouvre le capot, vous verrez une fumée blanche et opaque qui s’en dégage.

Les causes fréquentes de la surchauffe du moteur

Afin de maintenir les températures normales requises par votre moteur, le système de refroidissement, constitué essentiellement par l’eau, la pompe à eau et le radiateur doivent être en bon état de marche. Si votre voiture chauffe après un trajet, l’un des éléments suivants peut être en cause. Une fuite d’eau peut, par exemple, survenir. Les niveaux baissent petit à petit et les températures s’élèvent jusqu’à la panne finale. Il en est de même lorsque la pompe à eau ne fonctionne pas correctement. S’il s’agit d’un problème au niveau du radiateur, le dysfonctionnement du ventilateur de celui-ci est souvent la source du dommage.

L’eau n’est plus refroidie et commence à bouillir. Par ailleurs, un joint de culasse endommagé est un facteur de surchauffe. Lorsque cet accessoire n’est plus étanche, votre véhicule perd de performance et produit des effets pareils. Il convient de noter que de trop hautes températures entraînent la casse prématurée du moteur, il est conseillé de contacter votre garagiste ou votre mandataire (dans le cadre d’un service après-vente) dès que vous constatez un moindre signe de faiblesse.

Les solutions de la surchauffe du moteur

En cas d’éventuelle surchauffe du moteur, gardez votre sang-froid. Pensez à réduire l’allure de votre véhicule. Par la suite, allumez le chauffage à fond afin qu’il puise de la chaleur dans le système. Vous devez ainsi vous arrêter pour pouvoir l’effectuer en toute sécurité. Pour prévenir le problème de surchauffe du moteur, il est important de contrôler le niveau du liquide refroidissement toutes les 5 semaines et de nettoyer le réservoir d’eau tous les 5 ans.

Pas de commentaire

Les commentaires sont fermés.