Cigarette électronique : les scientifiques rassurent les parents !

2018/10/12

En seulement 3 ans, le nombre de vapoteurs en France et dans le monde entier a augmenté de près de 50 %. Le vapotage séduit davantage de monde qu’auparavant. Il faut dire que les grandes marques mettent tout en œuvre afin de séduire toujours plus de personnes chaque jour. Des saveurs innovantes dans les e-cigarettes, des styles plus modernes et plus fins pour la cigarette électronique, et des prix compétitifs : tout est fait pour assurer une meilleure visibilité aux produits. Mais ce n’est pas une bonne nouvelle pour tout le monde. Les parents notamment s’inquiètent de la prolifération de cette tendance.

Retour sur les questions des parents

En tant que parents, les adultes s’inquiètent surtout de l’influence de la cigarette électronique sur les jeunes. Sur le Net comme dans les centres d’aides en tout genre, les questions soulevées par les parents sont nombreuses et diversifiées.

  • Le libre accès aux produits

En premier lieu, la e-cigarette n’est pas soumise aux mêmes restrictions légales que les cigarettes et cigarettes classiques. Il n’y a pas de vérification d’âge pour y avoir accès. Du moins, c’était le cas auparavant. Justement pour rassurer les parents, les buralistes sont maintenant nombreux à demander des papiers d’identité avant de fournir de la e-cigarette aux acheteurs.

La sécurité est beaucoup moins élaborée sur les plateformes de vente de cigarette électronique. Il n’y a qu’une petite question vous avertissant que le site n’est réservé qu’aux personnes majeures. N’importe qui peut cliquer sur « entrer » et acheter une cigarette électronique. Du moins, c’est ce que l’on croit. Le règlement des achats en ligne est très strict. Il faut notamment enter un numéro de carte de crédit pour ce faire. Chose que les moins de 21 ans ne peuvent avoir.

  • Des saveurs agréables en bouche qui attirent les jeunes

Certains parents s’inquiètent plutôt de voir toujours de nouvelles saveurs de e-liquide sortir sur le marché. Certaines semblent même s’adresser directement aux jeunes : chocolat, amande sucrée, vanille, etc. Ces gouts enlèvent l’arrière-gout amer des cigarettes. Ce qui pourrait inciter les jeunes à gouter à ces produits.

Encore une fois, les grandes marques rassurent les parents. Les saveurs des cigarettes électroniques sont faites, non pas pour inciter les jeunes à vapoter, puis à fumer, mais à faciliter la curent pour les fumeurs souhaitant mettre fin à leur addiction. Après tout, c’est aussi à cela que sert ce genre d’accessoire.

  • Une facilité d’utilisation de la e-cigarette

La cigarette électronique est très facile à utiliser. Les grandes marques sont extrêmement fières de cela. Néanmoins, ce n’est pas le cas des parents. Si les jeunes ne doivent plus chercher des allumettes pour fumer, mais simplement aspirer dans un appareil, qu’adviendra-t-il ? Sur ce point, les grandes marques ne peuvent qu’inciter les parents à faire preuve de vigilance si un vapoteur vit dans la maison. Cette fonctionnalité n’est en fait qu’une réponse aux demandes explicite des vapoteurs afin de leur permettre un peu plus de confort au quotidien. L’enlever serait superflu.

  • Les questions de santé

Et bien évidemment, il y a toujours les questions de santé. Le vapotage n’expose-t-il pas les jeunes à du tabagisme passif ? Les fumées synthétiques n’ont-elles aucun impact sur la santé des entourages du vapoteurs ? Les recherches ont prouvé que non. La fumée de la cigarette électronique est beaucoup plus sûre que celle de la cigarette normale. Ce qui explique d’ailleurs que les autorités ne sont pas aussi exigeantes envers les vapoteurs qu’envers les fumeurs classiques.

Lutte contre le tabagisme : la cigarette électronique au premier plan

Parents : enlevez vos œillères. En France, la majorité des jeunes de moins de 18 ans fument. La plupart le font à l’insu des parents. Mais dans tous les cas, fumer expose les jeunes à des problèmes de santés diverses et variées. La cigarette électronique n’est donc pas une chose à combattre, mais un allié à avoir près de vous.

  • Une astuce qui a fait ses preuves

La cigarette électronique est une tendance qui a commencé il y a plusieurs années. Et depuis, elle a eu le temps de faire ses preuves. Plusieurs fumeurs témoignent avoir divorcé d’avec leur addiction en se servant de cet appareil. Après 5 années d’abstinence, ils n’ont pas rechuté.

La facilité est le mot d’ordre dans une cure contre le tabagisme avec la e-cigarette. Vous aurez tout de même droit à une dose de nicotine qui diminuera au fur et en mesure que la cure avancera. De quoi vous éviter les symptômes de manque.

Par contre, il faudra certainement faire preuve de patience. La cure peut durer plusieurs mois.

  • Le vapotage : un programme soutenu par les organismes en tout genre et les autorités en place

Le vapotage pour stopper le tabagisme est un programme soutenu par les organismes en tout genre et les autorités en place. C’est d’ailleurs la preuve que cette astuce fonctionne et ne présente aucun risque. Récemment, on a distribué pas moins de 1 000 cigarettes électroniques aux détenus afin de leur permettre d’arrêter la cigarette à leur tour.

Le soutien des autorités en place est aussi prouvé par l’absence de règlementation dans le vapotage. Vous pouvez fumer votre e-cigarette n’importe où et n’importe quand, et ce, même dans les endroits publics.

  • Comment soigner le tabagisme chez les jeunes avec la cigarette électronique ?

Pour soigner le tabagisme de vos jeunes avec la cigarette électronique, il n’y a rien de plus simple. Vous devez en premier lieu déterminer le niveau d’addiction de ce dernier. Il faudra ensuite adapter les doses de nicotines en fonction de cette donnée et diminuer au fur et à mesure que vous rechargez l’appareil.

Vous pouvez vous faire conseiller par des experts, des médecins ou les vendeurs, pendant l’achat de vos recharges de e-liquide. Le but étant d’assurer un minimum de confort à vos jeunes pendant la cure et de réduire autant que faire se peut les symptômes de manque.

Pas de commentaire

Les commentaires sont fermés.