Tout ce qu’il faut savoir sur le développement d’un bébé de 2 ans

2018/10/31

Après avoir fêté son deuxième anniversaire, votre bébé devient un enfant.

Qu’est-ce que vous devez savoir sur son développement ?

  • Développement physique

Approximativement, un enfant de 2 ans doit peser 12 kg et mesurer 85 cm. Et normalement, la taille de son cerveau est presque comme celle d’un adulte. Il arrive maintenant à monter et à descendre d’un escalier, courir, sautiller et tout cela sans tomber. Vous devez quand même le suivre et le surveiller.

  • Développement moteur

A cet âge, votre enfant commence à manifester ses préférences alimentaires. Vous le verrez même refuser certains aliments que vous lui proposerez. Pour manifester son refus, il secoue la tête ou il prononce carrément le mot « non ».

  • Développement psychologique

A 2 ans, votre bout de chou ressent le besoin de s’affirmer. Pour le montrer, il refuse votre autorité et s’indiffère de vos consignes. Votre rôle à cet instant est de l’initier au respect des limites. Et sachez que malgré son désir d’indépendance, il a encore et surtout besoin de sécurité affective. Vous devrez être présent pour lui et l’entourer du mieux que vous pouviez.

  • Développement du langage

Il acquiert pas à pas de nouveaux mots. Outre les « maman, papa…» il commence à mentionner des verbes, des adjectifs et des articles. Vous le verrez souvent chanter et danser sans s’arrêter.

  • Développement socio-affectif

Votre enfant apprécie de plus en plus la présence des autres enfants. Il commence à s’attacher aux personnes significatives à part maman et papa. Il commence aussi à montrer son affection et son attachement envers ces personnes. Mais plus encore, il ressent toujours le besoin d’être suivi et encadré surtout en lieu inconnu.

Son problème à cet âge, c’est qu’il supporte mal les frustrations et peut devenir subitement agressif.

Comment favoriser son développement ?

Pour aider votre enfant à mieux progresser, vous pouvez vous baser sur de l’approche parentale « Réconforter, jouer et enseigner »

En résumé :

  • Réconforter, c’est l’apprendre à partager ce qu’il ressent avec des mots. Vous pouvez, par exemple, lui poser des questions : pourquoi es-tu en colère, triste… ?

  • Jouer, c’est se mettre au niveau de son enfant ou encore faire semblant d’être un enfant, créer des moments d’amusements…

  • Enseigner, c’est lui lire des histoires, lui faire comprendre les choses quand il fait des bêtises…

Pas de commentaire

Les commentaires sont fermés.