Embellir de nombreuses zones du visage avec le maquillage permanent

2018/11/21

La tendance des jeunes dames d’aujourd’hui se manifeste par une multitude façon époustouflante. Le maquillage permanent en fait une partie intégrante. En général, la modification et le soin se penchent sur le visage et sert à masquer les points noirs ou les taches de naissance. Il sert également à camoufler les cicatrices ou encore à mettre en évidence les traits du visage dans le but d’embellir le visage. Contrairement au maquillage ordinaire, le maquillage permanent se distingue d’un caractère très affiné et soigné au visage. Il faut faire un choix entre le bon et le mauvais maquillage pour ne pas se dissoudre dans la banalité, mais il faut aussi éviter la confusion entre tatouage et maquillage semi-permanent.

La micro pigmentation par point

La micro pigmentation consiste à la pigmentation du sourcil, totalement différent du terme tatouage qui évoque un mal désiré, loin du harcèlement aux aiguilles dans les salons de tatouage. Le tatouage semi-permanent sourcils est totalement manuel et est un œuvre artistique, qui vise à injecter seulement dans la première couche de l’épiderme des pigments naturels. Il faut noter que pour un rendu parfait qui ne frise pas la vulgarité, il est préférable d’éviter les couleurs qui s’éloignent du sourcil. Ainsi, vous gardez l’aspect naturel de vos sourcils pour se fondre avec les traits de votre visage.

Le microblading par poil

Une minuscule aiguille plate est utilisée avec chaque poil afin de mettre en évidence les traits voulus. L’injection se fait de la même façon que pour la micro pigmentation, c’est à dire sur la première couche de la peau, pour avoir les faux poils non loin de son aspect naturel. Pour la réalisation de ces deux cas de tatouage, une crème anesthésiante pourrait être utilisée une heure avant l’injection des pigments. Toutefois, elle n’est pas incontournable, mais appliquée à votre demande pour ne pas sentir les légers picotements causés par l’aiguille plate. D’une manière ou d’une autre, n’oublions pas le vieux dicton : « il faut souffrir pour être belle ».

Ce qu’il faut proscrire

Quelques précautions sont à prendre en compte après la réalisation d’un tatouage permanent. La baignade ou le sauna sont extrêmement déconseillés pendant la première semaine après le processus. Pour éviter la dépigmentation et l’hyperpigmentation, éviter les bains de soleil les 7 jours suivants l’injection afin de ne pas estomper le tatouage. Il est même fortement conseillé de le faire juste après l’été. Si vous êtes hémophile, sous traitement d’anticoagulants ou avez une peau sensible, l’avis de votre médecin est nécessaire avant de vous faire une dermopigmentation pour éviter les mauvaises surprises.

La retouche est elle indispensable ?

Dans certains cas, une retouche est nécessaire un mois après l’opération car les peaux ne sont pas toutes pareilles. Certaines adhèrent mieux que d’autres. Voilà pourquoi, les salons proposent différentes offres répondant aux demandes de toute cliente, comme le contrôle et suivi de la personne traitée entre l’injection des pigments et la cicatrisation du derme. Néanmoins, une retouche est incontournable après quelques années car comme c’est un tatouage à durée limitée, il s’estompe au fil du temps.

Pas de commentaire

Les commentaires sont fermés.