Comment rénover une grange

2018/12/28

Une grange obéit à la fois à des critères rustiques et modernes. Elle n’est plus négligée et devient un espace de vie à part entière. Les explications ci-après.

Les étapes à suivre

  • Vérification de l’état du bâtiment

Avant de rénover une grange, il est important de réaliser une inspection intégrale de certains éléments du bâtiment. Ce sont la toiture, la charpente dont l’inspection permet d’évaluer l’ampleur des travaux à entreprendre. La viabilisation quant à elle donne la possibilité de contrôler la mise en place des raccordements à l’eau et à l’électricité, les assainissements

  • La mise en place du projet

Après les vérifications et les différents diagnostics, vous pouvez élaborer un plan de rénovation bien précis :

  • L’évaluation du budget

  • La mise en forme des idées d’aménagement

  • La détermination de vos habitudes de vie

  • Les démarches administratives

La rénovation d’ une grange doit faire l’objet de quelques demandes d’autorisation comme :

  • le permis de construire

  • le changement de destination (exploitation agricole, habitation, commerce…)

  • la déclaration préalable de travaux

  • La réalisation des travaux

Ces travaux de rénovation se rapportent à l’isolation du bâtiment et de la toiture, aux ouvertures, au mode de chauffage ainsi qu’à l’aménagement intérieur. La détermination des matériaux à utiliser et adaptés fait aussi partie intégrantes des ces travaux

Les erreurs à ne pas commettre

  • Omettre une évaluation minutieuse du bien

Après avoir opté pour une grange précise, un état des lieux complets s’impose. Pour cela, faites appel à un architecte ou à un maître- d’ œuvre. Ils vous fourniront un diagnostic précis et fiable. Il détermineront les travaux (toiture, charpente,…). Enfin, cette analyse permet de définir l’enveloppe budgétaire à prévoir.

  • Gérer le chantier seul

Se lancer seul dans un chantier de rénovation, c’est prévoir de longs mois de travaux avec toutes les contraintes que cela entraîne. Vous pouvez certes réaliser quelques travaux vous -même, mais les plus gros ouvrages sont à confier aux professionnels. Comme la rénovation de la toiture, le ravalement de la façade, la réfection électrique, l’isolement et le chauffage…

  • Sous-évaluer le budget du chantier

Le budget de la rénovation d’une grange réserve parfois des surprises. Le recours à une architecte offre l’assurance d’établir un budget précis et détaillé avec un planning détaillé des travaux. En comptant sur votre seule expérience, vous risquez d’oublier certaines tâches. Cela ne fera que gonfler vottre facture.

  • Ne pas allier modernité et rusticité

Le défi lorsqu’il s’agit d’acheter un élément ancien est d’intégrer des éléments modernes qui donnent du cachet à votre grange rénovée. Cela peut s’agir d’un bel escalier, d’une vieille cheminée ou d’un beau parquet ancien. Ces éléments peuvent s’intégrer à une décoration contemporaine pour créer une effet de contraste époustouflant.

  • Choisir une solution non adaptée à vos besoins

Prudence, anticipation et expertise sont les mots d’ordre lorsque vous décidez de rénover votre grange. La principale astuce est de mettre les volumes en valeur, d’allier judicieusement l’anien et le moderne et de bien soigner l’aspect extérieur. De ce fait la réhabilitation de ce type d’espace ne se fait pas à la légère. Pour bien définir vos envies, voici quelques conseils de professionnels

  • Pendant la phase d’étude et de conception, il est nécessaire d’anticiper les éventuelles contraintes (techniques, administratives, financières, etc.). Il est également conseillé de chiffrer le projet, et d’établir les plans.

  • Etablissez un contrat qui mentionne les délais d’exécution des travaux et les prix relatifs.

  • Durant la phase chantier pour les entreprises, organisez un planning précis des différents travaux et organisez les réunions de chantier pour avoir une idée précise de l’avancée des travaux. (Lire aussi guide de rénovation d’une maison)

Pas de commentaire

Laisser un commentaire