Un ovule pour traiter une mycose vaginale

2019/02/27

La mycose vaginale est une affection fréquente que de nombreuses femmes expérimentent au cours de leur vie, on estime en effet que plus de 75 % de la population féminine vivra au moins un épisode de mycose vaginale. Elle cause de nombreux désagréments qui peuvent heureusement être résolus aisément grâce à un traitement simple et efficace : les ovules.

La mycose vaginale est une affection fréquente que de nombreuses femmes expérimentent au cours de leur vie, on estime en effet que plus de 75 % de la population féminine vivra au moins un épisode de mycose vaginale. Elle cause de nombreux désagréments qui peuvent heureusement être résolus aisément grâce à un traitement simple et efficace : les ovules.

Qu’est-ce qu’une mycose vaginale ?

La mycose vaginale est une affection qui se déclenche généralement suite à un déséquilibre de la flore vaginale avec le développement trop important de champignons microscopiques ou d’une levure telle que la Candida Albicans qui est la plus fréquemment à l’origine de la mycose vaginale. La mycose vaginale peut être causée par de multiples facteurs, aussi bien la prise d’antibiotiques au long cours que l’exposition à certains tissus synthétiques et/ou humides, certains contraceptifs, une grossesse, la période prémenstruelle ou encore une mauvaise hygiène. Cette affection va ainsi entraîner de nombreux symptômes tels que des démangeaisons, des sensations de brûlure en fin de miction, des pertes vaginales blanchâtres pouvant contenir des grumeaux et une irritation douloureuse. Elle se soigne heureusement assez aisément aujourd’hui et certaines bonnes pratiques permettent de la prévenir et de limiter les récidives. Si toutefois des symptômes autres que ceux cités venaient à apparaître comme des pertes d’une couleur jaunâtre ou légèrement verte ou encore une odeur importante et particulière, il sera indispensable de consulter pour écarter d’autres pathologies.

Traitement et prévention des mycoses

Actuellement pour traiter les mycoses vaginales, la solution la plus simple et la plus efficace reste le recours à un ovule. Il est recommandé de réaliser ce traitement sur 3 jours consécutifs de préférence le soir. Après s’être lavé les mains soigneusement, l’ovule est introduit lors du coucher en position allongée ou si ce n’est pas possible il est recommandé de rester couchée 5 à 10 minutes après son administration. Si des démangeaisons existent au niveau externe, il est possible de compléter le traitement par l’usage de crèmes supplémentaires. Il est essentiel de poursuivre le traitement durant les 3 jours consécutifs même si les menstruations surviennent à ce moment-là, auquel cas il suffira d’éviter l’usage de tampons. Par ailleurs, en cas de récidives fréquentes de la mycose vaginale, il est tout indiqué de suivre une cure de probiotiques pour aider au rééquilibre de la flore vaginale et ainsi prévenir la réapparition de la mycose. Enfin d’autres mesures préventives peuvent être mises en place comme l’utilisation d’un savon spécifique à pH physiologique, mais aussi porter des sous-vêtements plutôt en coton qu’en matière synthétique et éviter les vêtements trop serrés ou de conserver des sous-vêtements mouillés comme un maillot de bain, l’humidité étant un facteur de développement de la mycose vaginale.

Pas de commentaire

Les commentaires sont fermés.